En période d’incertitudes, le Barter est une opportunité pour les entreprises

Le climat est incertain depuis la guerre en Ukraine et désormais le conflit au Moyen Orient. Les secteurs en fort développement pendant la crise sanitaire ont connu une stabilisation et subissent aujourd’hui une baisse de leurs dépenses.

De nombreuses entreprises ne peuvent pas encore se permettre d’investir en média, ni en espace publicitaire, dans l’attente d’une stabilisation plus solide.
Une solution permet aux entreprises d’investir en publicité sans affecter leur trésorerie : le Barter avec le process « Full Echange ».

Ce mode de fonctionnement de plus en plus utilisé en raison de son efficacité et de sa simplicité consiste pour les marques à acheter des espaces publicitaires en échange de leurs propres produits, stocks ou services. La mécanique produit une valeur ajoutée qui permet à toutes les parties concernées d’en tirer profit. En voici les 3 atouts majeurs :

La réduction des coûts

L’une des principales raisons pour lesquelles les marques choisissent de faire des opérations de Barter est la réduction des coûts associés à leurs campagnes publicitaires. L’économie est directe et permet de bénéficier d’une visibilité accrue auprès des consommateurs cibles. Les campagnes de publicité sont financées par les stocks d’invendus ou dormants.

Augmenter la notoriété

Le barter permet de toucher un public plus large grâce à la visibilité publicitaire et de renforcer l’image de marque de l’annonceur. Les médias sélectionnés peuvent être :

  • des magazines de grande diffusion ;
  • de la télévision nationale, ARTV
  • des afficheurs, DOOH, OOH…
  • des sites web à fort trafic.

Être en conformité avec les lois anti gaspillage

Selon une étude de l’ADEME récente, après les opérations de déstockage, les invendus non alimentaires représentent encore une valeur marchande de plus de 2 milliards d’euros chaque année en France.

Environ la moitié (soit une valeur marchande de 850 M€) fait l’objet d’un don, et 14 % sont détruits. En sachant que la destruction provoque jusqu’à 18 fois plus d’émissions de gaz à effet de serre que leur réutilisation ! C’est pour mettre fin à ce gaspillage, que la loi AGEC oblige depuis le 1er janvier 2022, les producteurs, importateurs et distributeurs à réemployer, réutiliser ou recycler les produits non alimentaires invendus.

Le Barter permet de trouver un cycle de revente qui évite la destruction, de se placer en conformité avec la politique RSE de l’entreprise et de faire des économies.

 

Le Barter s’impose ainsi comme une solution simple, efficace, intelligente et dans l’air du temps aux marques qui ont besoin de communiquer auprès de leur public.

Articles qui pourraient vous intéresser :

Evian dévoile une nouvelle campagne de publicité féérique et ludique

Evian dévoile une nouvelle campagne de publicité féérique et ludique

Alors que l'ascension de sommets de montage tels que le Mont Blanc ou l'Everest fait toujours rêve, EVIAN, en collaboration avec l'agence BETC, propose une toute nouvelle aventure avec "The Mountain of Youth". Ce film publicitaire, fidèle à la signature emblématique...

Une nouvelle campagne pour les 70 ans de Burger King !

Une nouvelle campagne pour les 70 ans de Burger King !

Burger King nous surprend avec sa nouvelle campagne « Born to be Flame Lovers », qui célébre ses 70 ans avec une touche de douceur. Cette campagne, imaginée par l'agence Buzzman et orchestrée par KR Wavemaker, met en scène des bébés émerveillés par la flamme de leurs...

Solutions pour le commerce spécialisé

Solutions pour le commerce spécialisé

Dans le contexte morose du commerce spécialisé sur le T1 2024, comment les process BARTER apportent des solutions ? Le commerce spécialisé en France a connu un début d'année 2024 difficile. Les ventes dans la plupart des secteurs montrent une tendance négative, avec...

Adieu steaks et autres jambons végétaux !

Adieu steaks et autres jambons végétaux !

Les producteurs de produits végétaux ne pourront plus utiliser de dénominations liées à la viande. Les producteurs de produits végétaux ne pourront plus utiliser de dénominations liées à la viande. Les galettes veggie, steaks de soja, saucisses de lentilles et autres...

BONUX REVIENT

BONUX REVIENT

La marque de lessive si emblématique revient enfin après 10 d’absence. Et c’est en télévision qu’elle signe son retour avec une nouvelle signature : « Son premier cadeau c’est l’efficacité ». Bonux c’est une marque de lessive populaire connue pour son CADEAU BONUX qui...

Prudence et optimisme pour 2024, le Barter en plein développement.

Prudence et optimisme pour 2024, le Barter en plein développement.

1 400 marketeurs à travers le monde, analysent les tendances pour 2024 Près de deux tiers des marketeurs (61 %) s’attendent à ce que les affaires s’améliorent en 2024 et 41 % croient que les budgets marketing augmenteront l’année prochaine L'intelligence artificielle...

Le Groupe TEC,  développe des solutions Barter depuis 1986.

Le Groupe TEC, développe des solutions Barter depuis 1986.

Le Barter sert à quoi ? A transformer les stocks de produits invendus en atouts. Comment ? TEC achète ces invendus et les valorise plus fortement que les soldeurs ou les ventes privées. Le règlement des stocks peut se faire : Comptant – opérations de Trading Full...

Le lapin Duracell est de retour pour Noël !

Le lapin Duracell est de retour pour Noël !

Le Barter aussi ! Pour écouler les stocks qui resteront invendus ! Noel c’est magique et ça se passe en famille et les détails ont leur importance. Les parents le savent bien, il est facile d’oublier un élément crucial lors de l’achat des cadeaux : les piles des...

BIC s’offre une visibilité lors de la coupe du monde de rugby

BIC s’offre une visibilité lors de la coupe du monde de rugby

Si l’on devait résumer le barter, on pourrait dire qu’il permet de financer partiellement ou totalement des campagnes de publicité. Ce modèle permet d’utiliser des stocks comme capacité d’investissement pour financer l’achat d’espace publicitaire. Cela peut être...

01 56 59 82 91